Activité du RAJ

octobre 2018

Spécial 5 octobre/Reseau Wassila:L’égalité entre l’homme et la femme donne une société équilibrée

Mme Anissa Smati, avocate et membre du réseau Wassila a accordé un entretien à radio Raj à l’occasion du 30ème anniversaire du mouvement d’octobre 88.

L’invité a parlé du mouvement d’octobre 88 et de ses acquis démocratiques, de la lutte pour l’égalité, contre les violences faites aux femmes et pour le respect  des droits des femmes.

 

Partager sur :
FacebookLinkedInGoogle+TwitterPartager

حصة خاصة بذكرى 5 1اكتوبر 1988/الأستاذ بن سعيد مختار: السلطة تفتقد لرؤية مستقبلية

 

في اطار احياء الذكرى 30  لأحداث أكتوبر 88, استضافت إذاعة راج صوت الشباب الأستاذ  بن سعيد مختار رئيس الرابطة الجزائرية لحقوق الإنسان, اين تحدث عن وضعية حقوق الإنسان في الجزائر في السنوات الأخير

Partager sur :

Spécial 5octobre/Hakim Addad: Le meilleur hommage à rendre à ceux qui se sont battus, c’est de continuer le combat

La web radio du RAJ “Voix de jeunes” a reçu, dans le cadre de la semaine d’octobre 88, Hakim Addad membre fondateur et ancien secrétaire général de l’association.

L’invité a abordé dans cet entretien le mouvement et l’esprit  d’octobre 88, les acquis démocratiques, la situation du pays et les défis qui attendent la société et les forces progressistes pour la sortie de la crise.

Partager sur :

Spécial 5 octobre/ Hocine Belalloufi : Il faut faire converger les mouvements et travailler à une perspective politique

Le journaliste et écrivain Hocine Belalloufi a été l’invité de la radio du RAJ à l’occasion de la commémoration du 30ème anniversaire du mouvement d’octobre 88.

L’invité a abordé le contexte du soulèvement d’octobre 88, les réformes politiques de 89 et les mouvements sociaux que connaît l’Algérie ces dernières années.

Partager sur :

Spécial 5 octobre/ Dalila Taleb: Il faut un sursaut pour la sauvegarde des acquis démocratiques 

Le soulèvement populaire d’octobre 88, les acquis démocratiques, les droits des femmes, la situation du pays sont des sujets abordés par Dalila Taleb, membre fondatrice et ancienne présidente du RAJ dans le cadre de la semaine d’octobre que RAJ a organisé pour commémorer le 30ème anniversaire du mouvement d’octobre 88.

Partager sur :

Spécial 5 octobre/M.Meziane Meriane: Il faut dépasser le corporatisme et aller vers une confédération 

La web radio du RAJ a reçu  M.Meziane Meriane, secrétaire général du syndicat SNAPEST.

Le syndicaliste a parlé du contexte de soulèvement d’octobre 88, l’ouverture démocratique et du mouvement syndical.

Bonne écoute

Partager sur :

Spécial 5 octobre/La création d’une confédération des syndicats autonomes est une nécessité

La web radio du RAJ a reçu, dans le cadre de la semaine d’octobre 88, M.Boulam AMOURA, secrétaire général de syndicat de SATEF. L’invité nous a fait des témoignages et a évoqué la période des événements, des libertés syndicales et des perspectives pour construire un mouvement syndical fort, organisé et autonome.

Partager sur :

خاص بـ دكرى 5 أكتوبر/جابي:النظام السياسي لا يساعد على الحلول السلمية المنظمة

في اطار احياء الذكرى 30  لأحداث أكتوبر 88, استضافت إذاعة راج صوت الشباب السيد ناصر جابي باحث وأستاذ علم الإجتماع بجامعة الجزائر , حيث تطرق من خلال هذا الحوار الى تحليل الأحداث التي عاشتها الجزائر في أكتوبر 88 و الوضعية السياسية والاجتماعية الحالية للبلاد.

Partager sur :

Spécial 5 octobre/ Ouaret Salem : le 05 octobre, une journée dure te triste mais marquée par des acquis

 « L’association des victimes l’octobre 1988 (AVO) comme le RAJ et  la LADDH ou toute autre organisation qui lutte pour la démocratie, demande que la justice sur les tristes évènements du 5 octobre 1988 et une reconnaissance de la journée du 05 Octobre comme journée nationale de la démocratie », a mis en avant Ouaret Salem, membre de l’association AVO lors de son intervention à la conférence organisée par le comité RAJ univ-Bejaia au niveau de la résidence universitaire Targa Ouzamour sur octobre 88.

Bonne écoute

Partager sur :

Spécial 5 octobre/ Boualem ziani l’ancien militant du RAJ en parle

Lors de son intervention à la conférence organisée à l’université de Bejaia par l’association RAJ, Boualem Ziani l’ancien militant de la même association s’est penché sur le recul et l’absence totale de l’engagement citoyen, chose qui fait trop peur pour l’avenir de notre pays.

 

Partager sur :