Octobre des libertés

Octobre 88 vu par le MDS et le PST

Dans le cadre de la semaine d’octobre organisée par radio RAJ “Voix de jeunes ” pour commémorer le 29 ème anniversaire du mouvement d’octobre 88, la radio a reçu sur son plateau:

M. Bouhala Wahid, membre du secrétariat national du MDS.
M. Mahmoud Rouchedi secrétaire général du PST.

Le secrétaire général du PST considère que le mouvement d’octobre 88 a permis aux algériens “es” de s’accaparer des espaces publics et démocratiques, mais 29 ans après on constate une régression en matière des libertés démocratiques.

Selon M. Mahmoud Rouchedi, on assiste à un retour d’un autre parti unique avec une autre forme qui vise à s’accaparer des richesses du pays. Concernant la théorie du complot, le secrétaire général du PST signale qu’il y a des gens qui se battent et la situation était explosive sur le plan social, économique et politique et que le mouvement d’octobre a échappé au contrôle du pouvoir et à tous les calculs.

De son côté M. Wahid Bouhala du MDS considère que le mouvement d’octobre 88 est aussi aboutissement d’un processus de luttes démocratiques dans l’histoire de l’Algérie . Selon lui, la société devient de plus en plus un acteur incontournable dans le jeu démocratique malgré la volonté du pouvoir de l’exclure, elle le fait savoir, par exemple, par l’abstention.

Pour les deux intervenants, nous sommes à la veille d’un autre mouvement post 88.

Bonne écoute.

Partager sur :

Faut-il Un autre octobre 88 ?

Pour parler du contexte du mouvement d’octobre 88, des acquis démocratiques, de la situation actuelle du l’Algérie 29 ans après, la web radio du RAJ a reçu sur son plateau :

  • M. Ihsane Elkadi : Journaliste et directeur du journal électronique « Maghreb Emergent»
  • M. Hocine Belalloufi : Journaliste et essayiste
  • M. Sammy Oussedik : Ancien banquier et coordinateur du mouvement « Ibtykar »

Bonne écoute

Partager sur :

La création d’un rapport de force et des synergies entre les différentes dynamiques est impérative pour construire une alternative

Emission à ne pas rater sur les acquis démocratique d’octobre 88, l’interdiction de l’université d’été de la LADDH et les restrictions des libertés, la dynamique citoyenne que connait la wilaya de Béjaia ainsi que le défit de construire un rapport de force dans la société sont des sujets abordés par M.Said salhi, vice Président de la LADDH et M.Achour Idir, secrétaire général du syndicat CLA.

Partager sur :

Hacene Ferhati : il n’y aura pas de vraie réconciliation nationale sans vérité et justice

Les disparitions forcées durant la décennie noire, la charte dite de « Paix et de réconciliation nationale » et le combat des familles des disparus pour faire la lumière sur la disparition de leurs proches sont des questions abordées lors de cet entretien sur la webradio du RAJ avec Mr Hacene Farhati Représentant des familles de disparus (es) en Algérie.

Partager sur :

Les pouvoirs publics n’ont pas tiré des leçons du mouvement d’octobre 88

 

La radio du RAJ « Voix de jeunes » continue sa semaine d’Octobre pour la commémoration du 29eme anniversaire des événements d’Octobre 88.

Pour aborder la question sociale et la situation générale du pays 29 ans après le pluralisme politique, le plateau de la radio a reçu :

1-M.Zoubir ROUINA membre du CLA.

2-M.Samir LARABI Journaliste.

Partager sur :

Cherifa Bouata : 88 a été la possibilité pour les femmes de se structurer

Mme Cherifa Bouata, professeur des universités et militante féministe a été l’invitée de la webradio du RAJ à l’occasion du 29ème anniversaire du mouvement d’octobre 88. Elle est revenue lors de cet entretien sur le mouvement féministe avant et après octobre 88.

Partager sur :

Le mouvement d’octobre 88 serait une suite logique des luttes précédentes

29 ans se sont déjà écoulés depuis le mouvement d’octobre 88 où les jeunes algériens sont sortis dans la rue pour dénoncer haut et fort les injustices et le marasme social et économique dans lequel le pays s’est embourbé.

Pour débattre de ce mouvement et des acquis démocratiques d’octobre et de la situation actuelle de l’Algérie, la webradio a reçu sur son plateau :

  • Melle Tinhinane Makaci : Journaliste et présidente de l’association Tharwa Fdhma nSoumer
  • Mohamed Safar Zitoun : Secrétaire général de la LADH
  • Karim kebir : Journaliste
Partager sur :