وين نروحو (On va ou ?)

Une émission bimensuelle de 26 mns destinée au monde cinématographique, l’animateur aborde avec un ou plusieurs invités l’actualité nationale du 7ème Art.

L’animateur (rice) : M.Bilel Boudjellouli


Hors-série : la taverne du podcast

Alger. Un jour de printemps. La montre affiche 12h. Un peu de soleil, un peu de bise et beaucoup de bruits dans ce quartier du centre-ville. Les immeubles aiment se toiser du regard. L’un d’eux abrite le QG de l’association RAJ. Troisième étage où se terre un simple appartement où l’on sent, pour une première visite, « qu’il s’est passé des choses ». Au fond, un bureau, plus loin, un studio d’enregistrement. Lieu simple. Pas décoré. Epuré. Ici, pendant plus de 8h, des actrices et acteurs du paysage artistique algérien vont se succéder pour discuter. Prendre le temps de converser de tout et de rien. Il y aura des doutes, des questions sans réponses et des réponses silencieuses, des ratés, des rires étouffés, des improvisations, des heurts, des regards perdus et des sourires perturbants. Ils viendront avec leurs images, leurs plans, leurs musiques, leurs voix ou celles des Autres et tenteront, généreusement, de comprendre les interrogations de deux animateurs. Boudj et Samir, propriétaires durant 8heures d’une Taverne improvisée dans les locaux de RAJ. Retour donc vers le Passé, en avril 2018.

PS : Il n’a pas pu être parmi nous, mais l’archiviste Wall ID nous a concocté une petite sélection de chansons qui donne envie de s’enivrer, selon lui
Secret Chiefs 3 Drive
https://www.youtube.com/watch?v=iD1NjW452w0
Secret Chiefs 3 refuge du plus grand mage de notre temps : Trey Spruance, nous livre ici un autre trésor rempli de secrets (sous le blaze de UR) mélange de cold wave à la sauce surf rock: « Drive », le tout dans un collage déstructuré et jouissif dont Secret Chiefs 3 a l’habitude. La rythmique qui déraille subrepticement au début induit un dérèglement des sens que le cor mixé très bas pendant le « refrain » fini par nous placer sur les routes de twin peaks… Conduire ivre non mais se laisser conduire là où la raison abdique oui.

Kevin Morby Drunk and on a star
https://www.youtube.com/watch?v=tZ2_zpTIoOw
Extrait du très bel album de Kevin Morby, nouveau troubadour de l’Amérique lunaire qui pour moi évoque l’ivresse solitaire, ce sentiment d’être perché sur une étoile, les yeux tel des faisceaux, la tête plein de rêves… Jouissant de cette éphémère liberté.

Deerhunter Never stops
https://www.youtube.com/watch?v=ljgAnV8iNXE
Et puis on dessoule. Encore. On se pose des questions. Encore. Nos plans d’évasions ont encore échoués, l’hiver est la et pourtant l’amour rythme nos vies, On repense à la scène finale de Vol au-dessus d’un nid de coucou, on se regarde dans le miroir et on pose nos mais sur ce putain lavabo…

Master Musicians of Bukkake – Circular Ruins (Mis en m
https://www.youtube.com/watch?v=O6lHfzzqbWk
« Je suis le rêve du rêveur, Je suis la boue entre ses mains,
Elle me façonne et de ses mains jaillit un songe,
Sur ma langue des grains de sable, des restes de mots,
Elle souffle dessus et ils s’envolent vers la mer, Ils retournent à elle. »

Et puis l’évidence, la porte de sortie, l’infinit loop, se créer une vie par la poésie, dissoudre son ego dans l’amour et trouver le centre du labyrinthe… Ou alors attendre la prochaine cuite ….

La liste des invités :

BAHIA BENCHEIKH EL FEGGOUN

AMINE HATTOU & RAFIK LAGGOUNE

CHAWKI AMARI & MAYA OUABADI

ABDERRAHMANE KRIMAT & KARIM SAYAD

HICHAM GAOUA (El Moustach) & SOFIANE ZOUGGAR

WASSYLA TAMZALI

OMAR HADDAD, ZAK BRAHAMI & NAZIH HADJI

JABER DEBZI

FARAH ABADA & SALIMA ABADA

Partager sur :
FacebookLinkedInGoogle+TwitterPartager

Bachir Derrais à l’émission Win N’rouhou : La liberté de créer

Pour la première émission de la saison, Bachir Derrais a été l’invité exceptionnel de Win N’rouhou, avec lui, nous sommes revenus sur les difficultés qu’il rencontre actuellement avec son film, Ben Mhidi, mais également les difficultés du métier de production en Algérie ainsi que le manque de distribution des films. Tout ça sur Radio Raj, la radio qui dans vos oreilles fait le ménages.

Partager sur :

Un espoir du cinéma en devenir

Il est étudiant en cinéma à Los Angeles et a présenté dernièrement son premier court métrage tourné là-bas, il est également musicien. Khaled Sahour nous a fait le plaisir d’un petit bonjour pour parler de son travail ainsi que sa volonté de percer. Tout ça sur Radio Raj, la radio qui vous évite les décalages.

Partager sur :

Yazid Arab : le scénario, le scénario et puis le scénario

Ecrire nécessite des connaissances afin de donner un rendu cohérent, Yazid Arab nous l’explique, documentariste, il écrit aussi pour des fictions. Il nous a fait la gentillesse de partager avec nous ses connaissances en matière d’écriture scénaristique, que cela soit pour le documentaire, ou la fiction. Tout ça sur radio Raj, la radio qui s’écoute à tout âges.

 

Partager sur :

Hommage à Farouk Beloufa

9 avril 2018. Farouk Beloufa, cinéaste algérien et auteur de l’indispensable Nahla décède. Nous apprendrons la nouvelle de sa mort une semaine plus tard. Aujourd’hui, « Win N’rouhou » rend hommage au cinéaste dans une émission spéciale. Omar Zélig, producteur et animateur de radio et Samir Ardjoum, critique de cinéma. 50 minutes où la parole sera très libérée. A l’image de Beloufa et de Nahla…

 

Partager sur :

Win N’rouhou : la vie, l’amour et les doutes

Nouvel épisode de Win N’rouhou avec Yasmine Chouikh, qui revient avec son premier long métrage après deux courts métrages. L’occasion de parler d’ila akher ezzamane, son premier film qui aborde des thématiques importantes, la vie, l’amour et les doutes de tout être humain. Tout ça sur Radio Raj, la web radio qui réserve votre ticket de voyage.

 

Partager sur :

Win N’rouhou : les initiatives des jeunes sont partout

Pour ce onzième épisode de Win N’rouhou, Riadh Touat nous a fait le plaisir de venir parler de Wesh Derna, un projet qui chercher à mettre en lumière les initiatives jeunes à travers une mini web-série. La preuve que si on cherche bien, on trouve toujours des jeunes qui sont à l’initiative. Tout ça c’est sur Win N’rouhou et Radio Raj, la radio qui met un coup de neuf sur votre plumage.

 

 

Partager sur :

Des rencontres et encore des rencontres

Cette semaine, c’est Abdennour Hochiche qui est venu rendre une petite visite du coté de chez Win N’rouhou. Avec un retour sur les Rencontres Cinématographiques de Bejaïa dont il a été un des fondateurs, à ses nouvelles fonctions de responsable de la programmation cinématographique de l’Institut Français. Tout ça sur Radio Raj, la radio dont il faut suivre le sillage.

 

Partager sur :

Tout peut commencer avec un ciné club

Episode 8 de Win N’rouhou, pour parler de ciné club, ce petit coin spécial où d’un film avec une thématique, avec comme invité Nabil et Redouane, fondateurs de Cinuvers, qui propose chaque à tout cinéphile un film, à boire, à manger et discuter. Tout ça sur Radio Raj, la radio qui sait régler votre éclairage.

 

Partager sur :

Redouane Aouameur, le papa du metal algérien

Son parcours artistique a commencé dans les années 90, et il est encore actif pour le service d’une musique authentique, le metal, Redouane Aouameur, leader de Lelahell nous parle du documentaire retraçant les parcours de ses anciennes formations, Litham et Néanderthalia, et de son band actuel, Lelahell, tout ça sur Win N’rouhou, un mercredi sur deux, sur Radio Raj, la radio qu’il faut allumer pendant que vous faites le ménage.

 

Partager sur :