La communauté universitaire de Tizi Ouzou réclame la libération de tous les détenus.es d’opinion.